Tarte chocolat caramel et cacahuètes grillées de Pierre Hermé

tarte chocolat lait_caramel_boboAttention, voici une recette vraiment crapuleuse, un dessert trop bon et méga calorique… Si vous êtes en mode régime pré été, passez vite votre chemin.
J’ai tiré cette récette de Pierre Hermé du blog de Mercotte.

Une pâte croustillante, un caramel beurre salé, des cacahuètes et une ganache à se damner…
Bref, la version gastronomique de snickers 😉

Ingrédients

20g de cacahuètes grillées salées

Pour la pâte sucrée:
140g de beurre à T° ambiante
75g de sucre glace
25g d’amandes en poudre
1 pincée de fleur de sel
1 oeuf
250g de farine

Pour le caramel moelleux:
120g de sucre semoule
20g de beurre demi-sel
100g de crème liquide

Pour la ganache au chocolat au lait:
150g de crème liquide
225g de chocolat au lait

Préparez la pâte sucrée :
Préchauffez le four à 180°C.
Mélangez le beurre et le sucre glace, ajoutez l’oeuf, les amandes et la farine. Quand le mélange est homogène, aplatissez la pâte au rouleau entre 2 feuilles de papier cuisson.
Réservez au frais.
Déroulez la pâte dans un moule.
Faites cuire 20/25 min (jusqu’à avoir une pâte bien dorée).
Laissez refroidir.

Préparez le caramel moelleux :
Faîtes cuire à sec le sucre dans une casserole. Lorsque vous obtenez un caramel ambré, ajoutez la crème préalablement portée à ébullition ainsi que le beurre coupé en dés. Laissez refroidir et bien mélanger.

Concassez grossièrement les cacahuètes.

Versez un peu de caramel sur le fond de tarte. Répartissez les brisures de cacahuètes. Réservez 30 min au réfrigérateur.
tarte caramel chocolat_bobo

Préparez la ganache au chocolat:
Incorporez en 3 fois la crème bouillante au chocolat au lait fondu au bain-marie.
Versez la ganache sur la tarte et réservez au réfrigérateur (minimum 45 minutes).

tarte choco caramel cachuètes_bobo

Linzer à la confiture

tarte de linz cuisine bobo3ème participation à la ronde interblog me voila partie dans l’univers de Liliane et de son blog ‘La cuisine de Lilly’ (un prenom qui m’inspire de suite… celui de ma fille…)
Un blog qui sent bon l’Alsace, l’occasion de tester une petite spécialité du coin.
Bref, je craque assez vite sur la recette de linzer, ou mini tartelettes de Linz. Une super découverte, un biscuit croquant, parfumé et léger.

Ingrédients
250g de farine
125g d’amandes en poudre
125g de sucre
125g de beurre
2 oeufs
1 càs de cannelle
1 pointe de couteau de clou de girofle moulu
1 càc de levure chimique
1 càs de cacao
Zest de citron
Confiture de framboises
1 jaune d’oeuf et 1 càs de lait

Mélangez la farine, la levure, les amandes, les épices, le sucre et le cacao. Creuser une fontaine et y mettre les oeufs. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et le zeste de citron. Mélangez bien jusqu’à avoir une boule homogène.
A ce stade, avec la cannelle et le girofle, ça sent déjà délicieusement bon.

Laissez reposer au frais 1 heure.

Préchauffez le four à 180°C.

Abaisser la pâte sur 1 cm d’épaisseur. Découper des disques avec un emporte pièce.
Disposez les disques de pâtes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Marquez le centre d’un creux avec le manche d’une cuillère en bois.
Dorez le pourtour à l’oeuf dilué dans le lait.
Remplir la cavité de confiture.
Enfournez pendant 10 à 12 minutes.

Et si on allait jeter un oeil du côté de Corinnette

Et merci aux organisateurs de la ronde !
logo

Cupackes salés au saumon fumé

cupcake saumon_cuisine boboCe WE on m’a demandé d’apporter une entrée/apéro. Comme ma spécialité c’est plutôt les desserts, je me suis dit que c’était l’occasion d’apporter un cupcake revisité…
le résultats était top, un visuel orginal, un cake fondant, des saveurs relevées.

Une recette très facile, tirée de ma bible du moment, le livre de recette d’Elisabeth Biscarrat.

Ingrédients pour 8 personnes (soit une bonne 15aine de cupcakes)
120g de saumon fumé coupé en lamelles
5 brins d’aneth
2 oeufs
15cl de lait
10cl de crème
150g de farine
1/2 sachet de levure chimique
5cl d’huile d’olive
1 citron vert
10 brins de ciboulette
200g de mascarpone (ça marche aussi avec du philadelphia)
1 càc de raifort
une petite boîte d’oeufs de lumps
sel + poivre

Préchauffez le four à 180°C.
Fouettez les oeufs avec le lait, l’huile et la crème fraîche. Ajoutez la farine et la levure. Salez et poivrez. Mélangez bien (avec la feuille si vous utilisez un robot type kitchenaid) pour obtenir une pâte lisse et homogène.
Incorporez délicatement le saumon fumé et l’aneth, mélangez (avec une maryse).
Versez la préparation dans des caissettes en papier préalablement disposées dans des moules à cupcakes (remplir jusqu’à 5mm du bord).
Enfournez pendant 25 minutes (vérifiez la cuisson en piquant les cupcake avec la pointe d’un couteau). Laissez refroidir sur une grille.

cupcake saumon_bobo

Pendant ce temps préparez le topping mascarpone: prélevez le zeste du citron et le jus. Ciselez finement la ciboulette. Mélangez zeste, jus, ciboulette, raifort, mascarpone, sel et poivre.
Déposez le topping au moyen d’une poche à douille cannelée.
Décorez de ciboulette et d’oeufs de lumps. Pour accentuer l’effet ‘dessert’, servir dans une boîte à gateau en carton.

Dômes aux 3 chocolats

dome chocolat_cuisine bobo

En testant différentes préparations de dessert, je me suis essayée à une composition archi chocolatée
Une coque craquante au chocolat blanc, une mousse légère au chocolat amer, un coulis caramel chocolat au lait, et un biscuit croquant praliné… En gros, tout ce que j’adore…

Une recette inspirée de la recette du joli blog cuisine addict

Ingrédients pour 6 dômes
Les coques:
150g de chocolat blanc

Le biscuit craquant:
12 crêpes dentelles
80g de chocolat noir amer
150g de pralin

La mousse au chocolat noir:
100g de chocolat noir
3 oeufs
1 càs de sucre

Le caramel au chocolat au lait:
75g de sucre de canne (bio et parfumé aux gousses de vanille pour moi)
125g de crème fraîche
30 de chocolat au lait (Valrhona)
1 pincée de fleur de sel

Préparez les coques chocolat blanc: faites fondre doucement au bain marie le chocolat. Appliquez délicatement une fine couche à l’aide d’un pinceau dans des moules sphériques en silicone. Laissez prendre au frais.

Pour le biscuit craquant praliné: érasez grossièrement à la main les gavottes, faites fondre doucement le chocolat et le pralin. Mélangez les gavottes au mélange pralin -chocolat. Etalez la préparation sur du papier cuisson. Repliez le papier, et étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Pour le coulis caramel, c’est par ici

Préparez la mousse: faites fondre le chocolat noir très doucement au bain marie. Séparez les jaunes des blancs d’oeufs. Battre les blancs. Lorsqu’ils ont monté, ajoutez le sucre pour serrer les oeufs.
Versez le chocolat dans un bol, ajoutez les jaunes, bien mélanger. Ajoutez 1/3 du blanc d’oeuf. Bien mélanger. Ajoutez le reste du blanc d’oeuf battus en 2 fois.

Montage:
Versez la mousse au chocolat dans les coques en remplissant les coques à moitié. Ajoutez une (ou deux) grosse càc de coulis caramel. Terminez le remplissage des coques en rajoutant la mousse au chocolat.
Découper des ronds de biscuits croustillants de la taille des coques, les déposer sur la mousse au chocolat.
Mettre au frais.

Au moment de servir, démoulez doucement les coques. Saupoudrez d’un peu de cacao…

dome chocolat_blanc_bobo

Coulis caramel chocolat au lait

coulis caramel chocolat
Pour le moment je peaufine un petit dessert qui se doit d’être canon pour une compétition entre amis.
Je compte bien y intégrer un ingrédient dont je raffole: le coulis caramel chocolat (que j’utilise habituellement dans une recette de tarte chocolat blanc – caramel).
A la cuiller c’est pas mal non plus…
Cette recette est inspirée du livre ‘Cuisine & Chocolat » de Philippe Renard

Ingrédients (pour un bocal de coulis de caramel):
75g de sucre de canne (bio et parfumé aux gousses de vanille pour moi)
125g de crème fraîche
30 de chocolat au lait (Valrhona)
1 pincée de fleur de sel

Dans une petite casserole, faire chauffer le sucre à sec. Une fois la couleur caramel atteinte déglacer avec la crème fraîche bouillante (pour éviter les chocs thermiques). Laissez le caramel bien se dissoudre dans la crème. Ajoutez le chocolat et petits morceaux. Bien mélanger jusqu’à obtention d’un caramel bien homogène. Ajoutez la fleur de sel.
Conservez dans un bocal (enfin, si vous arrivez à résister à la tentation…)

Ecrasé de pommes de terre, beurre blanc, crevettes et ‘crabe’ façon Pierre Wynants

écrasé caviar crevettes_boboCe soir j’avais envie de faire plaisir à ma petite famille en leur servant une entrée gastronomique.
L’occasion de ressortir de ma bibliothèque le carnet de cuisine de Pierre Wynants (LE chef belge du ‘comme chez soi’).
Au programme, une entrée riche en saveurs et superbement équilibrée.
On s’est ré-ga-lés. Ma fille a léché l’assiette (et vidé à la petite cuiller le pot de -faux- caviar…)

Voici la recette (légèrement remaniée à ma sauce … et à mon budget)

Ingrédients (pour 3 personnes)
1 échalote
1 bouillon de poule
5 càs d’eau
2 càs de vinaigre de cidre
80g de beurre
un peu de ciboulette hachée
200g de pommes de terre (de plates de Florenville pour P Wynants, les pdt en vrac pour moi, ça a marché parfaitement)
10g de beurre salé
60g de surimi (pour la formule ‘comme chez soi’ optez pour du King Crabe frais, légèrement plus onéreux que le surimi …)
50g de caviar de hareng
100g de crevettes grises épluchées

Préparez l’écrasé:
Cuire les pommes de terre dans l’eau bouillante salée dans leur peau. Une fois cuites, les éplucher directement et les écraser avec le beurre salé. Ajoutez la ciboulette. Rectifiez l’assaisonnement.

Préparez le beurre blanc:
Faites revenir l’échalote dans un peu de beurre. Ajoutez le bouillon de volaille, le vinaigre et l’eau. Laissez réduire légèrement.
Montez au fouet avec les 80g de beurre. Salez, poivrez.

Réchauffez légèrement le (faux) crabe et ajoutez 2 càs de beurre blanc pour donner de la texture. Assaisonnez.

A l’aide d’un cercle, répartir l’écrasé sur une assiette (chaude), ajoutez le ‘crabe’, un peu de beurre blanc.
Disposez en rosace les crevettes grises le long du bord du cercle. Déposez le caviar au centre.
Démoulez et coulez le beurre blanc autour de l’écrasé.

Servez aussitôt en prenant un sourire faussement modeste devant les regards gourmands de vos convives 😉